Toute l’actualité économique
Inscription au répertoire

Autoroute 30 : une première manche de remportée,
mais la partie n’est pas encore gagnée

La Chambre de commerce et d'industrie de la Rive-Sud applaudit la décision du gouvernement du Québec d’aller de l’avant avec la construction du tronçon de l’autoroute 30, qui reliera Sainte-Catherine à l’autoroute 15. On sait que le développement économique de l’ensemble de la Rive-Sud dépend en grande partie du parachèvement de cette autoroute.

Au mois de septembre, la CCI Rive-Sud avait pris position en faveur du tracé nord, alléguant alors que l’axe 132, entre Candiac et Sainte-Catherine, était pratiquement prêt à recevoir une autoroute, alors que le choix du tracé sud, à travers les terres agricoles, aurait reporté le début des travaux en 2010.

Par ailleurs, après avoir analysé plus de 90 mémoires, le BAPE, malgré une recommandation en faveur du tracé sud, avait convenu que les deux options comportaient des avantages distincts et proposait des mesures d’atténuation si le tracé urbain était retenu. De son côté, la Commission de protection du territoire agricole s’est vigoureusement opposée au tracé sud. Finalement, l’évaluation réalisée par le ministère de l’Environnement a conclu que la construction d’une autoroute dans l’axe de la 132 était acceptable à condition d’atténuer certains inconvénients, notamment en prenant des mesures pour limiter le bruit et en aménageant des accès aux rues secondaires et aux commerces.

À cet effet, la CCI Rive-Sud considère que toutes les mesures environnementales doivent être prises pour assurer une qualité de vie aux résidents et elle demande au ministère des Transports de s’y conformer le plus rigoureusement possible.

Cependant, si la Rive-Sud remporte ici une première manche, la partie n’est pas encore gagnée. Il reste un deuxième tronçon, entre Châteauguay et Vaudreuil-Dorion, dont le parachèvement dépend maintenant de la volonté du gouvernement fédéral. Or, de volonté, la Chambre n’a justement observé aucune trace.

Au cours des deux dernières années, la Rive-Sud a vu défiler une longue liste de ministres et députés fédéraux qui, tous et toutes, ont promis haut et fort le parachèvement de l’autoroute 30. Or, force nous est de constater que dans les faits, ces mêmes personnes sont beaucoup trop préoccupées par leur popularité au sein même de leur parti, pour s’intéresser au développement de la Rive-Sud.

Les gens d’affaires ne veulent plus entendre une seule promesse. Ils exigent du gouvernement du Canada une décision ferme, suivie de gestes concrets.

La Chambre de commerce et d'industrie de la Rive-Sud entend poursuivre la lutte jusqu’à l’obtention du parachèvement complet et final de l’autoroute 30 !

www.ccirs.qc.ca

ccirs@qc.aira.com

 

RETOUR AUX